hygiène dentaire

Hygiène bucco-dentaire et maladies

Catégorie Naturopathie, Santé

Connaissez-vous le lien entre l’hygiène bucco-dentaire et notre santé en générale?

Et bien il semblerait que près de la moitié des Français ne connaissent pas le rapport entre les deux! Pourtant notre hygiène buccale regorge de bactéries qui peuvent être à l’origine de nombreuses problématiques de santé.

Selon l’OMS, une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut accroître les risques sur la santé. Certaines maladies bucco-dentaires comme les maladies parodontales représenteraient un facteur de risque important pour des affections telles que :

  • Certaines maladies cardiovasculaires et accidents vasculaires cérébraux (AVC);
  • Des infections respiratoires,
  • Le diabète,
  • La polyarthrite rhumatoïde,
  • L’obésité ou encore des maladies neurodégénératives telle que la maladie d’Alzheimer.

Comment cela s’explique ?

Il s’avère que certains micro-organismes présents dans une bouche atteinte de maladie peuvent migrer et passer dans la circulation sanguine… Et être ainsi impliqués dans ces différentes formes de maladie.

Plus récemment, une étude a également démontré comment une mauvaise hygiène dentaire pouvait aggraver l’inflammation en cause dans les maladies inflammatoires intestinales comme la rectocolite ou la maladie de Crohn. Là encore, il existerait une prolifération d’espèces bactérienne étrangères se trouvant normalement dans la bouche qui migreraient au sein du microbiote intestinal.

Comment garder une bonne hygiène dentaire ?

Comme pour tous en matière de santé, la prévention reste la meilleure des options. Il est ainsi fortement recommandé une visite annuelle chez le dentiste.

Un brossage 2 à 3 fois par jour avec une brosse à dent adaptée et changée régulièrement..

Autre point important et bien trop souvent oublié, le brossage de la langue qui est tout aussi important. En effet, la langue est un véritable réservoir à microbes quand elle n’est pas nettoyée. Pour ce faire, utilisez le dos de la brosse à dents quand celle-ci possède un gratte-langue, les poils de la brosse ou tout simplement le dos d’une cuillère.

En Ayurvéda, l’une des meilleures façons de garder la langue en bonne santé est de la gratter quotidiennement. Cela élimine toute accumulation de bactéries et de toxines qui viennent s’y déposer durant la nuit.

Par ailleurs, il existe une autre pratique ancienne de médecine traditionnelle indienne pour donner les dents blanches et prévenir les caries. Il s’agit des bains de bouche d’huile.

Cela consiste à prendre une cuillère à soupe d’huile ou de graisse dans la bouche, et de la faire circuler entre les dents pendant une quinzaine de minutes. Il est ensuite recommandé de cracher l’huile dans les toilettes pour éviter de boucher les canalisations, puis on termine en se brossant les dents normalement.

Pour le choix de l’huile, mieux vaut choisir une huile végétale. Traditionnellement, les Indiens se servent d’huile de sésame, mais l’huile de noix de coco vierge semble être le meilleur choix puisqu’elle a l’avantage d’être très riche en acide laurique, un triglycéride à chaîne moyenne (TCM) capable de détruire les virus, bactéries et levures.

Attention aux produits d’hygiènes utilisés…

Evitez si possible les bains de bouche chimiques qui détruisent toutes bactéries (bonnes comme mauvaises). Une étude a démontré que des bains de bouches trop réguliers augmentaient le risque de cancer de la bouche et de la gorge.

De plus, le choix du dentifrice est aussi très important, il s’agit d’un sujet assez vaste pour lequel je m’attarderai dans un prochain article.

De plus, on ne le dira jamais assez mais ayez une alimentation saine et variée ! Pensez à manger du solide pour renforcer les gencives et modérer la formation de la plaque dentaire. Enfin, évitez le sucre qui acidifie l’organisme et incorporez si possible des aliments crus en prenant le temps de les mastiquer !

En espérant que cet article vous aura servi.

Prenez soin de vous !

A très vite.

Olivia

Sources et références scientifiques :

A lire aussi: Cancer, une maladie qui vaut son pesant d’or