Cancer: l’importance du sport sur la santé

Catégorie Naturopathie, Santé

On le sait tous, le sport présente de nombreux bienfaits pour notre corps. Il est reconnu comme l’un des vecteurs principal d’une bonne santé. Mais il s’avère être également un allié très important contre de nombreux facteurs de risques et de pathologies dont les cancers.

Pour autant la pratique d’activités physiques d’une partie de la population française est très insuffisante. En effet, notre mode de vie actuel est propice à une diminution de l’exercice physique et à une plus grande sédentarisation.

Des enquêtes réalisées entre 2006 et 2007 montrent que 40 % des Français n’atteignent pas les recommandations d’activité physique pour obtenir un effet bénéfique sur leur santé.

Par ailleurs, une enquête réalisée en 2012 via internet par le CCM Benchmark Group a dévoilé que 50 % des Français ne savent pas que l’activité physique peut aider à ­prévenir de nombreuses maladies.

De ce fait, la Haute Autorité de Santé dès 2011 a inscrit l’activité physique dans comme un axe de développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées.

En outre, il est aussi reconnu que le sport permet de mieux vivre la maladie. Mais aussi d’augmenter ses chances de survie tout en diminuant le risque de récidive et en améliorant grandement la qualité de vie…

Comment le sport agit sur le cancer?

L’exercice améliore beaucoup de paramètres biologiques et psychologiques chez les personnes atteintes de cancer. Il améliore de manière importante la qualité de vie en :

  • diminuant l’inflammation générale,
  • aidant à réduire la taille des tumeurs,
  • favorisant la production d’endorphines et de neurotransmetteurs du « plaisir » (dopamine, noradrénaline…)
  • améliorant les capacités cardio-respiratoires (lutte contre la toxicité cardiovasculaire des traitements),
  • permettant de maintenir ou d’améliorer sa masse musculaire
  • améliorant la tolérance aux traitements
  • enfin, en diminuant le stress oxydatif mais en augmentant celui des cellules cancéreuses (ce qui les fragilises)

En outre, plus de 40 essais et 3 méta analyses ont montré que l’activité physique améliore la qualité de vie pour tous types de cancers. Qu’elle diminue aussi les récidives et augmente la survie des patients atteints d’un cancer.

Par ailleurs, et contrairement à ce que l’on pourrait penser, la pratique d’une activité physique adaptée apporte un impact très positif sur le niveau de fatigue des personnes sous traitements.

Notons aussi que le rapport 2009 du Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer rappelle que 30 % des cancers du sein et du côlon pourraient être évités avec un mode de vie plus sain associant activité physique régulière et alimentation riche en fruits et légumes.

Le sport en pratique

Selon les études, il est recommandé de combiner endurance et musculation pour avoir des effets optimaux sur la maladie. Les recommandations d’activité physique en prévention du cancer sont identiques à celles préconisées par l’Anses pour prévenir d’autres maladies, comme l’obésité ou les pathologies cardio-vasculaires.

À savoir: au moins 30 min d’activité d’intensité modérée à élevée, au moins 5 j/semaine pour les adultes, et au moins 1h/j pour les enfants. Néanmoins, il s’agit de moyennes globales, et tout effort est bénéfique, même moins long ou de moindre intensité,

De plus, il est bon de respecter ces quelques principes :

  • le type d’activité doit être une activité rythmique aérobie (marche, gymnastique, vélo…)
  • de durée courte ou prolongée avec des séances de 10 à 60 mi­nutes, auxquelles ajouter l’échauffement, le repos et la détente après l’exercice ;
  • La pratique doit être également régulière!

Pour autant, marcher, prendre les escaliers, faire du jardin ou aller nager peuvent déjà suffire à faire du bien au corps. L’important, étant de penser à bouger tout au long de la journée et à ne pas rester sédentaire!

Enfin, je pense également que la pratique ne doit pas être perçues comme contraignante. L’activité physique est un moment privilégier où l’on se fait du bien et où l’on prend du plaisir!

C’est la raison pour laquelle des activités plus douces comme par exemple le yoga ont aussi de très bons résultats et sont très bénéfiques pour le corps et l’esprit.

En conclusion, tout au long de notre vie, l’activité physique nous protège! Elle est un allié majeur face au cancer, tant en prévention que pendant et après la maladie. Elle doit faire partie de notre parcours de vie dès le plus jeune âge et doit être intégrée au parcours de soins de toute personne atteinte d’un cancer.

Prenez soin de vous

A très vite

Olivia

Sources et références scientifiques:

Moore SC &al : Association of leisure-time physical activity with risk of 26 types of cancer in 1,44 millions adults. JAMA internalmedicine, 2016.

 Pernille H &al : Molecular mechanisms linking to cancer prevention and treatment. Celle metabolism, 2018.

 Sandja J & al : Effects of yoga interventions on fatigue in cancer patients and survivors: a systematic review of randomized controlled trials. Explore, 2013.

https://www.lanutrition.fr/cancer-les-bienfaits-du-sport

https://www.fmcgastro.org/textes-postus/no-postu_year/sport-et-cancer/

Rapport INSERM Activité physique, contextes et effets sur la santé. Expertise collective. Synthèse et recommandations Inserm – www.inserm.fr, Éditions Inserm, mars 2008,

McNeely Margaret L, Campbell Kristin L, Rowe Brian H, et al. Effects of exercise on breast cancer patients and survivors : a systematic review and meta-analysis. CMAJ 2006;175:34-41.

Schmitz KH, Holtzman Jeremy, Courneya Kerry S et al. Controlled physical activity trials in cancer survivors: a systematic review and meta-analysis. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 2005;14:1588-95

A lire aussi:

Le sucre identifié comme l’un des premiers facteurs de l’augmentation des cancers

Cancer, une maladie qui veut son pesant d’or

Hygiène bucco-dentaire et maladies

Olivia Cristofani – Naturopathe (titre RNCP d’état) – 501 chemin des Basses Bréguières « Le Clos des Bréguières » Bât.A2 06600 Antibes – Tél 06 66 69 46 04 – olivia.cristofani@gmail.com