Qu’est-ce que la maladie et d’où provient-elle?


Santé / jeudi, mars 1st, 2018

Voici une question que l’on se pose tous et à laquelle nous avons parfois bien du mal à trouver une réponse. Qu’est-ce que la maladie et d’où provient-elle exactement? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la maladie n’est pas une chose qui nous tombe dessus par hasard. On ne tombe pas malade, on le devient. Elle est la conséquence d’un dysfonctionnement au sein de l’organisme et il est nécessaire d’en comprendre la cause.

La maladie

Guérir pour la médecine allopathique consiste principalement à détruire un virus, une bactérie ou à prendre des stimulants, mais ce ne sont pas des éléments qui vont être guérisseurs. On supprime certes un symptôme mais en aucun cas la cause!

De nos jours, nous avons tendance à vouloir être performant en permanence, de ce fait, nous éliminons la moindre douleur et combattons les symptômes à l’aide de médicaments sans nécessairement chercher à en comprendre l’élément déclencheur.

La naturopathie tient compte de la santé de l’individu dans sa globalité, tant sur le plan physique que mental. Les principes mis en jeu par cette dernière sont différents de ceux utilisés par la médecine traditionnelle, dite médecine allopathique. Là où le médecin prescrira un médicament pour atténuer ou faire disparaître un symptôme, la naturopathie se concentrera sur la cause de ce symptôme et envisagera un moyen d’aider le corps à retrouver l’harmonie. Il ne s’agit pas de réfuter la médecine allopathique mais de connaître les raisons du dysfonctionnement pour rétablir les forces organiques d’un organisme déstabilisé.

Le système vivant humain est constitué de différentes couches: physique, émotionnelle, énergétique et spirituelle. Ces quatre composantes sont à prendre en compte afin de pouvoir comprendre l’individu et les causes de ses déséquilibres. Les sources qui viennent générer une maladie sont nombreuses et les causes multifactorielles.

la maladie

Des facteurs dits exogènes

On entend par là les éléments qui proviennent de l’extérieur de l’organisme. Parmi ces facteurs, on trouve une mauvaise hygiène de vie. Cette dernière se traduisant par une alimentation inappropriée, de mauvaises associations alimentaires et un déséquilibre acido-basique. Il s’agit d’une notion fondamentale à intégrer au quotidien afin d’améliorer son hygiène de vie et surtout pour adapter son alimentation au fonctionnement de la digestion. (objet d’un prochain article)

Il a été prouvé scientifiquement que la maladie trouvait son lit dans l’acidose (il s’agit d’une forte acidité dans l’organisme). Une alimentation alcaline est de ce fait importante, fournir à son corps des aliments alcalins et adaptés physiologiquement et dépourvus d’engrais chimiques est primordial pour son bon fonctionnement.

De nos jours, l’alimentation est produite en partie pour des raisons économiques et nous nous retrouvons face à des maladies de civilisation. Des maladies qui congestionnent le système lymphatique engluant le milieu dans lequel les cellules baignent. Les céréales, les produits laitiers, les sucres raffinés, le gluten, tous les produits industriels et transformés sont sources d’acidité et d’encrassement pour notre organisme. Nous ne sommes pas vigilants quant à la qualité des aliments que nous choisissons et à la façon de les consommer. De ce fait, nous perturbons durablement et profondément les mécanismes subtils qui concourent au maintien de notre santé.

Nous retrouvons aussi des facteurs exogènes comme la pollution environnementale, (pesticides, OGM, pollution électromagnétiques…), les médicaments chimiques, le manque d’activités physiques, le sommeil, les relations sociales et le stress. On doit offrir au corps un moyen de pouvoir se rééquilibrer et se reposer. La maladie est donc une conséquence de la dégradation d’un mode de vie inadapté. La guérison ne viendra pas de n’importe quel remède mais du rétablissement d’un mode vie sain.

Des facteurs endogènes

Il s’agit cette fois-ci de facteurs propres à l’individu. En effet, la maladie peut également provenir d’une génétique défaillante. Ces facteurs trouvent donc leurs origines dans le corps même de la personne (généré par les cellules elles-mêmes). Suivant les choix d’habitudes de vie et les aléas de la génétique, cette dernière va se trouver perturbée.

La gestion émotionnelle

Elle représente un volet supplémentaire très important et plus que jamais de nos jours avec le stress comme principal élément déclencheur. Le stress est un état normal et nécessaire qui favorise l’adaptation. Ce qui est délétère, c’est l’intensité, le vécu et la répétition du stress dans le temps, sans phase de repos et de récupération. Il est très largement démontré que ce dernier a un impact considérable sur notre organisme.

On sait aujourd’hui que la déprime et le stress font diminuer la qualité du système immunitaire. Des troubles fonctionnels: perturbation du sommeil, de l’alimentation, de la sexualité et/ou des troubles somatiques. Les douleur et la fatigue chronique, burnout, pathologies cardiovasculaires, hypertension, diabète, etc. peuvent apparaître ou s’exacerber sous l’influence de ce déséquilibre émotionnel.

Il a aussi été prouvé que l’ADN pouvait-être modifié au cours de la vie sous l’effet d’évènements traumatiques. L’information d’un évènement, vécu difficilement sur le plan émotionnel, s’enregistre au cœur même des cellules venant perturber le programme cellulaire et, à terme, certaines fonctions physiologiques.

la maladie

Le volet énergétique

Nous sommes une structure vivante animée sur une base énergétique (médecine quantique), nos énergies sont donc en mouvement en permanence. L’énergie était présente avant la naissance, perdure pendant l’existence et reste bien après la mort. C’est sa matérialisation qui change. Si nous vivons une situation difficile, des blocages aux niveaux énergétiques peuvent alors apparaître et provoquer toutes sortes de symptômes. C’est pourquoi l’être humain a besoin de rester connecté à la nature pour se sentir bien. Les émotions et les pensées négatives, la rupture avec la nature et le repli sur soi ferment les chakras. C’est ainsi que naît le sentiment de malaise, de mal-être. Tout comme les maux physiques par les organes ou l’être entier est vidé de son énergie sans pouvoir la ré-harmoniser.

Lêtre spirituel

La spiritualité prend de plus en plus de place dans notre société et renvoie à beaucoup de notions. Il faut chercher à s’élever. Avoir un amour pour la nature, les animaux et tous les êtres vivants qui peuplent cette planète. Avoir de la gratitude par rapport à la vie et à ce qu’elle peut nous apporter. Apprendre à vivre dans le moment présent, à ne jamais regretter le passé, mais l’utiliser comme expérience et à ne pas s’inquiéter pour l’avenir.

Devenir observateur de chaque expérience vécue, en sachant que chacune se produit pour nous aider à devenir conscient de ce que nous voulons être. Nous devons apprendre sur nous-mêmes et nous aimer pour pouvoir aimé les autres et découvrir qui nous sommes réellement. Il s’agit d’une réelle réflexion et d’une introspection intime.

En conclusion, la santé ne repose donc pas que sur l’alimentation. Nos besoins sont multiples. L’alimentation, le sommeil, l’activité physique, les relations familiales et professionnelles, le contexte environnemental, émotionnel et spirituel, tous participent à l’hygiène de vie et à son équilibre. Dès lors qu’il y a déséquilibre, des symptômes nous alertent d’un dysfonctionnement au niveau du corps, d’où l’importance d’apprendre à s’écouter et à être attentif. Nous nous rendons malades, certes par une hygiène de vie inadaptée, mais aussi par les émotions que nous créons. La maladie ne doit pas être vue comme une fatalité. Guérir d’une maladie c’est en comprendre la cause subtile et profonde. Au-delà de la dimension physique, la dimension spirituelle de la maladie est également un facteur à prendre en compte.

« Le secret de la santé, mentale et physique, c’est de ne pas se lamenter sur le passé, de ne pas se préoccuper du futur, de ne pas devancer les problèmes mais de vivre le présent de façon sage et sérieuse. » Bouddha

Prenez soin de vous.

A très vite!

Olivia

LES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER…

La connexions corps-esprit: l’impact des émotions sur la santé.

Le lâcher-prise: compréhension, acceptation et guérison intérieure.

Psycho somatisation; quand l’esprit agit sur le corps.

 

Facebooktwitterpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *