« Manger vrai »: une nouvelle manière de s’alimenter sainement


Alimentation, Santé / mercredi, juillet 4th, 2018

Popularisé par le chercheur Anthony Fardet , Manger Vrai est une nouvelle manière de manger sain et équilibré en respectant l’animal, les ressources de la planète ainsi que les traditions culinaires. Anthony Fardet est chercheur en nutrition préventive et auteur du livre « Halte aux aliments ultra-transformés! Mangeons vrai ».

Il est l’un des spécialistes mondiaux de cette nouvelle approche de la nutrition, qui prône le respect de l’aliment, de l’animal et de la planète. Son livre, développe une thèse qui va à l’encontre des recommandations nutritionnelles actuelles.

« On ne pourra pas lutter efficacement contre les maladies chroniques de civilisation, on devrait dire d’industrialisation, en s’intéressant uniquement à la composition nutritionnelle des aliments. Cette approche, qui considère les aliments comme une simple addition de nutriments (lipides, fibres, minéraux, vitamines…) nous induit en erreur. Elle conduit à réduire le potentiel santé d’un aliment à un ou deux de ses nutriments; comme si tout le potentiel santé d’une orange était dû à la vitamine C ou celui du lait au calcium. C’est absurde! »


Qu’est-ce que Manger Vrai ?

Et bien c’est avant tout manger très peu d’aliments transformés et ultra-transformés et consommer essentiellement des aliments bruts ou que l’on cuisine soi-même. Parmi ces aliments peu ou pas transformés, il faut privilégier les végétaux qui doivent représenter 85% des apports caloriques (contre 15% des calories sous forme d’aliments d’origine animale). Ce qui compte c’est donc le degré de transformation d’un aliment. Et pour le connaître c’est assez simple, il suffit de regarder et d’apprendre à lire la liste des ingrédients présente sur chaque produit. Pour cela je vous invite à lire l’article que j’avais rédigé disponible juste ici.

Aliments transformés

En seulement quelques générations, les activités humaines ont réussi à polluer l’ensemble des écosystèmes de notre planète et l’alimentation que nous propose l’industrie agro-alimentaire est très loin d’être de qualité! Les aliments sont raffinés, dénaturés ou irradiés. Pesticides, perturbateurs endocriniens, ajouts d’arômes artificiels, d’exhausteurs de goût, de colorants chimiques, de sucres, sel en sur-quantité, graisses hydrogénées … cette alimentation épuise nos organismes.

Ceci étant dit, on peut s’accorder de la souplesse et consommer ce type d’aliments de temps à autres et avec modération lors des occasions festives par exemple, sans risque de surpoids ou obésité. Mais c’est d’une alimentation vivante dont nous avons besoin pas d’une alimentation transformée et de surcroit morte!


Manger

Le respecter des animaux et de l’environnement

En ne consommant pas plus de 15% d’aliments d’origine animale, on respecte le bien-être animal, d’autant plus lorsque ces produits sont issus d’animaux élevés en plein air et nourris à l’herbe ou avec des aliments bio. L’agriculture biologique est la seule qui est durable puisqu’elle n’a pas recours à des produits phytosanitaires chimiques, elle préserve l’intégrité des sols et la diversité naturelle des paysages agricoles. Manger vrai c’est manger de préférence bio, local et de saison ce qui permet aussi d’éviter des transports coûteux sur le plan environnemental.

De plus, la valeur nutritionnelle des aliments biologiques (fruits et légumes) est supérieure en vitamines et minéraux. Des différences marquantes, avec plus de polyphénols, moins de métaux lourds et de résidus de pesticides dans les productions bio. Bien évidemment plusieurs facteurs interviennent sur la qualité nutritionnelle, dont la qualité intrinsèque des sols. En effet, des sols épuisés ne peuvent enrichir la plante. La fraicheur du fruit ou du légume est aussi un indicateur essentiel, liée à l’état initial du produit (maturité, stade de développement, etc.).

Certes et comme le souligne Anthony Fardet dans son livre, « tout le monde ne pourra probablement pas consommer 100 % local. En revanche tout le monde peut acheter majoritairement des produits de saison. Consommer bio demande parfois un petit effort financier mais c’est un effort qui nous fait du « bien » car on sait que l’on contribue ainsi à préserver l’environnement tout en soutenant des agriculteurs engagés et en leur permettant de gagner décemment leur vie. »

Pourquoi manger vrai ?

Pour plusieurs raisons:
-Gagner en espérance de vie en bonne santé,
-Parce que c’est la seule alimentation équilibrée dont les règles peuvent être suivies partout, dans toutes les traditions culinaires,
-Afin de respecter l’environnement et le bien-être animal,
-Pour se faire plaisir, sans se frustrer ni sacrifier à la convivialité,
-Pour diminuer le risque de maladie chronique qui explose,
-Parce quand devenant « consommacteur » on peut vraiment faire changer les choses!

Je terminerai cet article en vous partageant le portrait inspirant d’un jardinier autonome et respectueux de la nature. Un bel exemple à suivre! 🙂

Prenez soin de vous!

A très vite.

Olivia

LES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERRESSER…

Les cures de jus: les bienfaits prouvés sur la santé

Aliments transformés, comment réussir à diminuer leur consommation?

Les bienfaits des graines germées sur la santé

Facebooktwitterpinterestmail

8 réponses à « « Manger vrai »: une nouvelle manière de s’alimenter sainement »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *