Le sel: consommation excessive et omniprésence dans nos assiettes


Alimentation, Conseils alimentaires / dimanche, mars 4th, 2018

Présent sur toutes les tables, il est l’ingrédient indispensable des plats salés et s’insinue également dans les recettes sucrées. Sel fin, gros sel ou fleur de sel, le sel est un condiment indispensable et multiple. Le sodium est un minéral qui joue un rôle important dans l’état d’hydratation de l’organisme. Il est présent dans le sang et dans le liquide extracellulaire dans lequel baignent nos cellules. Le sodium aide à maintenir l’équilibre acido-basique et est essentiel dans la transmission des influx nerveux ainsi que la contraction musculaire.

En revanche ce dernier devient néfaste pour la santé s’il est consommé en excès. Il favorise la rétention d’eau, augmente le syndrome métabolique et la perte de masse osseuse (ostéoporose) et aurait des effets sur les hormones. Mais surtout le sel favorise l’hypertension artérielle qui est un facteur d’accident vasculaire cérébral (AVC) et surtout de maladies cardiovasculaires.

Une étude réalisée selon des chercheurs français a également démontré que le sel a une influence sur le diabète tout comme le sucre.

L’apport quotidien conseillé est de moins de 6 grammes pour les adultes, pour un enfant il est conseillé de ne pas dépasser 2,5 grammes par jour. Or généralement, nous en consommons trop, entre 8 et 10 grammes par jour! La population générale consomme beaucoup plus de sodium que ses réels besoins.

Les causes d’une consommation excessive

C’est le sel présent dans les plats consommés à l’extérieur et dans les produits transformés (plats préparés, biscuits industriels, chips…) qui représente l’apport le plus important. Le reste provient du sel contenu naturellement dans les aliments. Le sel est largement utilisé en cours de fabrication et de conditionnement des produits transformés. On trouve également du sodium dans le glutamate de sodium, un additif alimentaire utilisé dans de nombreuses régions du monde. Ce sel « caché » peut donc être délétère en cas de pathologies cardiovasculaires ou rénales.

Dans l’alimentation, le sel peut donc provenir des aliments transformés, soit parce qu’ils sont particulièrement riches en sel soit parce qu’ils sont souvent consommés en grandes quantités comme le pain et les produits céréaliers transformés. Le sel est également ajouté en cours de cuisson (ex bouillon cubes) ou sur la table (sauce soja, sel de table). Précisons que les principaux facteurs contribuant à la consommation de sel dans l’alimentation dépendent aussi du cadre culturel et des habitudes alimentaires d’une population.

Les principales sources de sel

– les produits céréaliers
– les viandes, les poissons et la charcuterie
– les plats industriels
– les produits transformés
– les fromages
– les produits de grignotage salés
– les fast-food

Notons cependant qu’il est tout à fait possible de changer ses habitudes. Par ailleurs, réduire sa consommation de sodium pour augmenter celle en potassium, calcium et magnésium permet de mieux équilibrer les minéraux dans le sang et de limiter les risques d’hypertensions artérielles. Le potassium est un nutriment essentiel au maintien du volume total de liquide dans l’organisme, à l’équilibre acido-basique, ainsi qu’au fonctionnement normal des cellules. On le trouve couramment dans divers aliments à l’état brut, en particulier les fruits et les légumes. Ces derniers contiennent du potassium qui contribue à faire baisser la tension artérielle.

Le sel

Voici une petite liste non exhaustive de condiments suggérés pour remplacer le sel tout en apportant du goût: 
– Moutarde, poivre
– Poudre d’oignon ou d’ail
– Gingembre frais
– Vinaigre balsamique
– Fines herbes (basilic, origan, etc.)
– Les épices

Quelques conseils pour réduire son apport en sodium:

– Achetez autant que possible des aliments non salés ou faibles en sodium.
– Recherchez les mots « sans sodium », « faible en sodium » ou « sans sel ajouté » sur l’emballage.
– Comparez les étiquettes et choisissez les produits qui contiennent le moins de sodium.
– Achetez des légumes frais autant que possible.
– Préférez les jus de légumes et de tomates faibles en sodium.
– Dégustez divers types de grains, comme l’orge, le quinoa et le riz, naturellement non salés.
– Préférez les viandes, la volaille, le poisson, les fruits de mer et le tofu non assaisonnés.
– Optez pour des oléagineux non salées.
– Procurez-vous des haricots secs en conserve faibles en sodium ou essayez les haricots secs, les pois et les lentilles séchés.
– Choisissez des eaux minérales faibles en sodium.
– Éviter la salière à table.
– Enfin, évitez les repas surgelés et les repas de type fast-food.

Différence entre sel raffiné et non raffiné

Le raffinage permet d’obtenir un sel de couleur blanche généralement préféré par le consommateur. Mais il faut savoir que ce dernier est traité par processus chimique afin de l’épurer, de le blanchir et d’allonger sa durée de conservation. Il contient presque que du chlorure de sodium, tous les autres minéraux lui ont été enlevés. Des agents anti-agglomérants et de l’iodure de potassium (pour le sel iodé) sont généralement ajoutés au moment de la phase de séchage. Ces agents sont des produits chimiques qui absorbent l’humidité évitant le colmatage des cristaux de sel. De plus, depuis quelques années les industriels du secteur enrichissent ou complètent leur sel avec de l’iode (iodure de potassium) et du fluor.

Le sel non raffiné qui sort directement de la mer (sel marin) ou de la terre (sel gemme) est 100 % naturel et n’a subi aucun processus de transformation chimique. Il contient une majorité de chlorure de sodium mais aussi, naturellement, du magnésium (sous forme de chlorure de magnésium) ainsi que des oligo-éléments bénéfiques pour la santé. Les sels naturels ont donc des propriétés gustatives et un aspect différent suivant la quantité de minéraux qu’ils contiennent.

De manière générale, préférez toujours le sel non raffiné au sel raffiné : vous aurez ainsi l’assurance de consommer un produit naturel, et de bénéficier de sa richesse en minéraux.

Il est possible de diminuer facilement sa consommation de sel, pourvu que l’on soit un peu vigilant. Souvenez-vous que, même si votre santé est bonne pour le moment et que vous ne souffrez pas d’hypertension ou d’autres problèmes de santé, les effets de l’abus de sodium peuvent prendre plusieurs années avant de se manifester.

Prenez soin de vous!

A très vite. 😉

Olivia

LES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER…

Manger en pleine conscience: les bénéfices sur la santé

Les aliments fermentés et leurs atouts sanitaires et nutritionnels

Les cures de jus: les bienfaits prouvés sur la santé

 

 

 

Facebooktwitterpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *