Le principe d’autoguérison: quand le corps se régénère et se soigne tout seul


Naturopathie, Santé, Spiritualité / mercredi, avril 25th, 2018

Tous les jours, des phénomènes de régulation, de réparation, de régénération et de guérison se produisent naturellement au sein de notre organisme. L’autoguérison fait partie d’un processus naturel du corps qui se réalise constamment sans que nous n’y portions attention. La force vitale qui existe en chacun de nous orchestre ce potentiel d’autoguérison. Le vitalisme est le principe de cette énergie vitale. Impossible à voir ou à mesurer, elle existe pourtant. Cette énergie est la force donnée au corps pour maintenir un bon niveau de fonctionnement et de bien-être. En effet, le corps cherche toujours un moyen de revenir à un juste équilibre.

Principe d’autoguérison

La démonstration la plus évidente du principe d’autoguérison est celui de la cicatrisation ou encore de la consolidation des os. Lorsque l’on se blesse, le corps trouve toujours un moyen de refermer la plaie. C’est un processus progressif qui passe par plusieurs étapes. Il en va de même à l’intérieur du corps. Lorsqu’un système est perturbé, le corps va chercher un moyen de restaurer l’harmonie.

Dans un premier temps, une douleur alerte le corps qu’un dysfonctionnement est en train de survenir. S’ensuit alors une série de symptômes destinés à combattre et éliminer la cause du trouble (comme la fièvre, par exemple, qui combat l’infection, ou bien la diarrhée qui accélère l’élimination). Si l’on empêche ce processus de régulation par la prise de médicament par exemple, on bloque en quelque sorte l’organisme dans son action.

La force vitale gère ce processus de guérison et favorise également le processus d’élimination de tous ce qui vient « polluer » l’organisme provoquant ainsi divers symptômes. Grace à ces processus naturels, notre organisme tente de se libérer de ses toxines par le biais de nos émonctoires.

 

Autoguérison: le corps humain se régénère continuellement

Notre corps est en état de changement permanent de notre naissance à notre mort. Il est en quelque sorte constamment remis à neuf. Pratiquement tous nos organes, tous nos tissus et toutes nos cellules vont être complètement remplacés plusieurs fois, à une fréquence plus ou moins élevée en fonction des cellules. Ce qui fait qu’au bout du compte, l’immense majorité de nos cellules et de nos organes sont plus jeunes que nous. Seules exceptions à cette règle, les neurones et les cellules cardiaques où le renouvellement est très lent ou quasi inexistant.


La guérison vers une voie spirituelle

L’énergie de la force vitale trouve son origine dans la spiritualité. Je ne parle pas ici de religion ou de croyance, mais du sens général du terme: plus les pensées sont positives, plus l’énergie vitale sera décuplée et l’autoguérison efficace. Plus elle est élevée, moins les maladies surviennent.

Notre psychisme modifie ainsi notre terrain en variant la production d’hormones et d’anticorps. Plus elle sera positive, plus nous sécréterons de substances défensives et d’hormones de bonheur (appelées endorphine) qui réduisent la douleur et relâchent les tensions internes. Plus elle sera négative, moins nous les sécréterons et plus les maladies auront le champ libre. Bien que l’énergie vitale soit mise de côté dans la médecine allopathique, elle est étudiée et reconnue depuis des millénaires. Elle porte différents noms selon les peuples, mais on la retrouve dans toutes les cultures, et elle forme la base sur laquelle s’élaborent les médecines douces et les techniques de développement du bien-être.

La maladie ne vient pas par hasard et en y regardant de plus près nous trouverons, la plupart du temps, un lien avec une relation ou une situation difficile, un bouleversement, une expérience de vie que nous n’acceptons pas ou que nous refusons d’intégrer.

L’autoguérison fait également partie d’un processus qui consiste à accueillir et comprendre les messages de son corps. Pour que le processus se fasse, l’individu doit se responsabiliser et adopter un comportement actif et volontaire vis-à-vis de sa santé. Par notre volonté consciente, nous avons également la capacité d’encourager les processus naturels de guérison de notre corps en corrigeant nos pensées et nos attitudes face aux évènements de la vie. L’homme doit savoir s’élever spirituellement, il doit comprendre et résoudre ce qui l’empêche d’avancer.

“C’est la nature qui guérit les malades.” Hippocrate

Prenez soin de vous!

A très vite.

Olivia

Facebooktwitterpinterestmail

4 réponses à « Le principe d’autoguérison: quand le corps se régénère et se soigne tout seul »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *