Le jeûne et la spiritualité


Naturopathie, Spiritualité / vendredi, novembre 9th, 2018

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai envi de parler d’un sujet qui est peu abordé dans la pratique du jeûne: la notion de spiritualité.

Les personnes qui s’y intéressent, et/ou qui pratiquent, connaissent les nombreux bienfaits que le jeûne peut apporter sur l’organisme. Beaucoup d’articles relatent de ses bénéfices et de nombreuses études en ont apporté les preuves.

En revanche, la notion de spiritualité n’est finalement pas assez abordée et mise en avant dans la pratique du jeûne. Cette dernière pouvant être parfois connotée ou perçue de manière négative, développant même un sentiment de crainte et de méfiance.

jeûne

Pour commencer, que faut-il entendre par spiritualité?

Lorsque l’on parle de spiritualité, il ne faut pas voir par là l’aspect religieux du terme (ni sectaire). Il s’agit principalement de ressenti, de subtil, d’impalpable et d’invisible ayant pour objectif une meilleure intériorisation, une meilleure connaissance de soi. Le tout amenant à un certain lâcher-prise, à un éveil qui va permettre de se « dé-couvrir. »

Même si la spiritualité se développe énormément de nos jours, il ne s’agit en aucun cas d’imaginer la pratique du jeûne comme étant une solution magique ayant pour but d’atteindre ce bonheur tant recherché et tant vendu actuellement.

Car c’est un constat, la spiritualité on en entend parlé de partout: articles, conférences,  livres, magazines, « coach en spiritualité et en développement personnel » etc…c’est une véritable overdose!

 

jeûne

Spiritualité et jeûne

La pratique du jeûne permet une détoxification du corps certes, mais aussi de l’esprit. La notion holistique du jeûne se traduit par le fait de pouvoir de vivre en harmonie avec soi-même, d’être relié à ses instincts, à ses besoins, de retrouver une connexion avec la nature, le tout en conscience.

Ce sont d’ailleurs les raisons pour lesquelles les activités douces telles que la marche, la méditation, la peinture ou encore l’écriture en période de jeûne s’avèrent très bénéfiques.

Nous avons besoin d’alimentation au sens propre du terme pour vivre mais également de nourriture beaucoup plus « subtile ». C’est la raison pour laquelle la solitude intérieure est souvent nécessaire, voir même indispensable pour réussir à prendre du recul et y voir plus clair dans nos vies tumultueuses…

Ce qui nous fait vivre c’est de ressentir des choses, et ce qui nous stimule, c’est de faire les choses mais pas uniquement physiquement mais aussi par le cœur, l’âme. Vous comprendrez ainsi aisément que la notion holistique du jeûne ne reflète en rien les enfermements dogmatiques que peut avoir la spiritualité.

Le corps humain

Il serait bien dommage et triste de penser que notre corps ne se résume qu’au physique. Un être humain représente bien plus… C’est la raison pour laquelle, jeûner pour sa santé c’est aussi jeûner sur un plan « vertical », c’est à dire en faisant intervenir:

-le plan physiologique c’est incontestable,

-mais également émotionnel,

-énergétique (appareil Kirlian ),

-et le plan spirituel: moins « observable » mais pourtant bel et bien présent!

Nous sommes une stimulation sensorielle physique, énergétique, intellectuelle, mentale et psychologique. La disponibilité à nous-même et à l’instant est très importante! Nos vies sont organisées pour que l’on ne soit pas dans l’instant, qu’on ai des remords sur le passé, des ruminations sur ce que l’on a fait (ou pas), des regrets qui ont généré des anxiétés, des peurs, des limitations, des blocages qui nous empêchent de vivre dans l’instant présent.

Nous avons tendance à appréhender le futur avec difficulté, doute et peur. Mais nous avons une structure invisible qui nous donne une réelle stabilité: le ressenti et l’instinct (que l’on a perdu avec le temps).

Le malheur que l’on a dans une situation c’est simplement l’incapacité à ressentir et surtout la difficulté de choisir par rapport à ce ressenti. Le doute au fond n’existe pas. Quand on se pose une question, on a déjà toujours la réponse en nous.  On devrait tous être dans l’écoute et l’observation car c’est à ce moment que viennent les choses naturellement.

La meilleure école et le meilleur temple c’est nous-même et cette notion de spiritualité fait ainsi partie intégrante dans la pratique du jeûne. Alors certains jeûneurs y accèdent, d’autres pas, mais le plus important finalement c’est de rester ouvert et confiant sur les différentes expériences que le jeûne peut apporter. 😉

Prenez soin de vous!

A très vite.

Olivia

LES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER…

Les nombreux bienfaits de la méditation sur la santé.

La connexion corps-esprit: l’impact des émotions sur la santé.

La nature et ses nombreux bienfaits sur notre santé mentale et physique.

 

Facebooktwitterpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *