L’importance de la respiration… par le nez!


Naturopathie, Santé / lundi, avril 8th, 2019

La respiration est généralement un sujet que l’on néglige en matière de santé, pourtant respirer correctement peut améliorer considérablement l’oxygénation de notre organisme. Et ce n’est pas tout, puisque c’est également une méthode efficace pour soulager le stress et l’anxiété…

La respiration par le nez 

D’un point de vue physiologique et en termes de performances sportives, il est conseillé de respirer avec le nez plutôt que par la bouche. En effet, le bien-être et les aptitudes physiques peuvent être optimisés par ce type de respiration pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, il faut savoir que le passage de l’air dans le nez permet de protéger l’organisme contre les bactéries, les irritations respiratoires et contre le froid. Les petits poils, appelés vibrisses, situés dans la cavité nasale, réchauffent et humidifient l’air inspiré tout en le filtrant. Les poussières sont ainsi retenues et le mucus secrété joue quant à lui le rôle d’antibactérien.

La science a aussi prouvée que la respiration par les narines permet la création d’oxyde nitrique. Il s’agit d’un gaz libéré par les sinus qui se mélange à l’air que nous inspirons.

respiration

Rôles de l’oxyde nitrique (NO)

Ce gaz joue deux rôles principaux:
Le NO, que l’on a longtemps cru toxique, stérilise l’air inhalé en tuant ou affaiblissant les bactéries et virus qui pénètrent les poumons. Il permet donc d’éliminer les bactéries potentiellement nocives. Cela permet ainsi de protéger les poumons des inflammations provoquées par ces agents pathogènes.

L’oxyde nitrique favorise également la dilatation des vaisseaux sanguins ce qui par conséquent améliore la circulation sanguine et apporte plus d’O2 dans le sang. Inspirer par le nez a  un effet régulateur sur le rythme cardiaque et la pression artérielle.

D’autre part, la respiration nasale est également conseillée en termes de capacités respiratoires. Le fait que le sinus soit étroit provoque une pression à l’intérieur des poumons, leur offrant ainsi un temps plus important pour extraire l’oxygène dans l’air.

En effet, cela évite l’hyperventilation engendrée parfois par la respiration orale. La quantité d’oxygène dont l’organisme a besoin selon l’effort est ainsi extraite. De ce fait, les muscles sont efficacement alimentés par l’échange du dioxyde de carbone et de l’oxygène. Indirectement, respirer avec le nez est aussi un facteur important qui permet d’éviter les crampes et courbatures.

Respiration et stress

La plupart des gens vous dirons que prendre une profonde respiration aide à se calmer. Mais cette technique peut pourtant avoir l’effet inverse.

Lorsque l’on est stressé, notre respiration s’accélère, devient plus profonde et plus bruyante. Nous respirons plus souvent par la bouche et nous avons tendance à le faire avec la partie supérieure de la poitrine plutôt qu’en sollicitant notre diaphragme.

Pour favoriser le calme, vous devez respirer lentement, en sollicitant d’avantage votre diaphragme et il est essentiel de le faire par le nez!

Certaines recherches scientifiques confirment désormais ce que la tradition ancestrale yogique enseigne depuis plusieurs millénaires, la respiration physiologique est bien une respiration nasale! 😉

Prenez soin de vous!

A très vite.

Olivia

LES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER…

La cohérence cardiaque et ses effets positifs sur la santé

Comprendre et maitriser son stress

Les bienfaits de la sophrologie sur le corps et l’esprit

 

 

 

 

 

Facebooktwitterpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *