Psycho somatisation: quand l’esprit agit sur le corps


Santé, Spiritualité / mercredi, février 7th, 2018

La psycho somatisation se caractérise par l’apparition d’un symptôme physique suite à un trouble d’origine psychique. Les symptômes physiques qui en découle affectent alors un organe ou un système physiologique, dont les causes sont principalement émotionnelles. La maladie fait écho à un état d’angoisse ou de détresse morale. En clair, un choc psychologique (décès, divorce, séparation, accident, perte d’emploi, …) est à même d’effondrer nos défenses naturelles et de déclencher une affection.

Les troubles du corps et de l’esprit

Comme disait Freud « Le psychique fait alors un saut dans l’organique. »

Même si la tendance commence à s’inverser peu à peu, la médecine conventionnelle traite souvent le corps et l’esprit indépendamment contrairement aux médecines douces qui font le lien entre les maux du corps et ceux de l’esprit. La psycho somatisation n’est pas une douleur imaginaire, elle est le fruit d’un processus.

En effet, nous avons déjà tous remarqué qu’une émotion engendre des réactions physiques : palpitations cardiaques, symptômes physiques de stress, douleurs à l’estomac, sensation d’étouffement… On peut déjà parler de psycho somatisation puisque, ce sont nos interprétations qui font naître nos émotions, qui elles-mêmes se retranscrivent dans le corps.

Ces troubles sont donc d’ordre émotionnel et interviennent immédiatement après la création de l’émotion. Ils sont passagers et ne durent pas très longtemps, normalement quelques heures au maximum. En revanche, si on ne réussit pas à gérer l’émotion en résolvant la situation ou en l’acceptant, la psycho somatisation s’intensifie. Les troubles émotionnels se transforment alors en troubles fonctionnels qui se traduisent par un malaise, des contractures musculaires, des maux de tête, des affections de la peau et autres.

psycho somatisation

L’impact des émotions sur le corps

Les émotions refoulées s’impriment sur le corps. Une émotion est donc destinée à être acceptée pour permettre de revenir au bien-être. Si elle est refoulée, l’énergie dégagée par cette émotion ne s’efface pas et passe du psychisme au physique en grignotant l’énergie vitale jusqu’à ce qu’elle soit exprimée.

Lorsque les troubles fonctionnels de la psycho somatisation s’accumulent et que les émotions n’ont toujours pas été acceptées, apparaissent les troubles lésionnels. Ceux-ci peuvent devenir beaucoup plus sérieux et pathologiques : infarctus, cancers, ulcères, maladies chroniques et auto-immunes.

Les scientifiques expliquent bien que le corps et le psyché sont intimement liés, l’un ne peut vivre sans l’autre, ils sont en constante interaction. Pour confirmer les conséquences d’une détresse morale sur le physique, des recherches en psycho-neuro-immunologie ont conclu que le trop plein émotionnel du système nerveux implique la production d’hormones corticoïdes qui abaissent les défenses immunitaires de l’organisme ce qui engendre une exposition aux affections.

Le stress

Le stress, devenu la maladie du siècle, est le principal facteur psychique qui déclenche ou favorise une maladie psychosomatique. Si le stimulus extérieur est de courte durée, l’organisme rétablit les choses de lui-même. Par contre, si son intensité est forte, répétitive et de longue durée, les défenses immunitaires s’abaissent, ce qui expose ainsi aux affections.

Si vous ignorez ce que vous ressentez, vous ne saurez jamais ce qui est bon pour votre bien-être. Chaque individu va réagir à sa façon, suivant sa capacité à gérer son stress et à canaliser ses angoisses.

Les études scientifiques sont loin d’avoir pu démontrer toute l’étendue des pouvoirs de l’esprit et notamment de l’inconscient. L’esprit reste donc un fervent garde du corps de notre organisme…

Prenez soin de vous!

Olivia

 

Facebooktwitterpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *