Apprendre à lire les étiquettes alimentaires: un réflexe santé


Alimentation, Conseils alimentaires / dimanche, février 24th, 2019

De nos jours, décrypter les étiquettes alimentaires lorsque l’on fait nos courses peut s’avérer compliqué. Dans la majorité des cas, nous n’y prêtons guère attention par manque de temps ou bien par manque d’informations tout simplement.

Cependant, nous pouvons tous adopter un nouveau réflexe santé : apprendre à lire les étiquettes alimentaires. 

En effet, ce geste doit devenir une habitude pour les consomm’ateurs que nous sommes. Il est important de savoir ce que contiennent les produits que nous achetons, il s’agit là d’une question de santé mais aussi d’argent et de confiance.

Bien que seulement une dizaine de groupes internationaux possèdent le monopole de l’industrie agroalimentaire, le seul décideur reste le consommateur final.

Plus un produit est acheté, plus il sera commercialisé en grande quantité ; moins un produit rapportera d’argent, et plus il aura de chance d’être exclu du marché.

Si nous faisons attention aux produits que nous achetons, les produits chimiques et trop industriels n’auront plus leur place dans les grandes surfaces ou du moins seront réduits.

étiquettes alimentaires

 

Étiquetage nutritionnel

L’étiquetage contrairement au marketing utilisé, doit faire figurer diverses informations qui renseignent objectivement le consommateur, il se doit aussi d’être loyal et précis ; il ne doit pas induire le consommateur en erreur.

Ce qui doit vous alerter ce sont les indications nutritionnelles mises en avant sur les emballages, à savoir la valeur énergétique, la quantité de lipides, d’acides gras saturés, d’acides gras trans, de glucides, de sucres, de lipides, de protéines et de sel.

La liste des ingrédients

En règle générale, les ingrédients sont classés par ordre décroissant. Plus un ingrédient est présent en grande quantité, plus sa mention apparaîtra en tête de liste. Plus la liste est courte et mieux c’est. Privilégiez donc les produits composés de 5 à 7 ingrédients maximum.

Comme pour le choix d’un restaurant, plus la carte est courte et plus vous serez certains d’avoir des produits frais et de qualités.

Regardez également la provenance surtout pour la viande, le poisson et la volaille, le lieu d’origine doit être mentionné pour une question de traçabilité. La provenance est d’ailleurs souvent un gage de qualité.

Privilégiez le made in France, les appellations et label. Pour les poissons et les crustacés, regardez également s’il s’agit d’élevage ou non.

Faites attention au sodium si vous avez tendance à faire de la rétention d’eau. La plupart des plats industriels en contiennent beaucoup, c’est une manière de donner du goût.

Par ailleurs un produit avec plusieurs additifs a subi de nombreuses transformations, cela doit vous alerter sur la qualité du produit ! Evitez donc les produits contenant des E xxx.

Lecture et décryptage

Les « huiles végétales » sans autres précisions sont à éviter, préférez les huiles de première pression à froid, vierge et biologique.

Le chocolat doit être le plus noir possible (minimum 75%). Les œufs doivent mentionner « frais et élevés en plein air » ou « biologiques ».

La viande si vous en consommer : « 100 % muscle » et non « préparation bouchère ».

Attention aux produits « light ». Cela ne signifie pas qu’ils sont hypocaloriques, mais seulement que le sucre est remplacé par de la saccharine, de l’aspartame ou de la stévia.

En ce qui concerne la farine, choisissez-la avec la mention « blé entier ».  Fuyez absolument les graisses hydrogénées même partiellement. Tout comme les taux élevés en graisses, en nitrates de sodium dans les viandes transformées et les édulcorants artificiels.

Je terminerai cet article en vous partageant un article très intéressant sur la consommation d’aliments transformés qui est malheureusement en augmentation auprès des Français.

“Nous pourrions bien nous apercevoir un jour que les aliments en conserve sont des armes bien plus meurtrières que les mitrailleuses.” George Orwell

Prenez soin de vous… et des autres!

A très vite.

Olivia

LES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER…

« Manger vrai »: une nouvelle manière de s’alimenter.

Aliments transformés, comment réussir à diminuer leur transformation?

Les additifs alimentaires et les dangers sur la santé.

 

 

Facebooktwitterpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *